• Beautés

    De ma beauté, personne

    Ne m'avait tant parlé,

    Sauf toi, que je soupçonne

    De m'avoir constellé

    De ton amour-lumière.

    Et c'est une première...

    Je ne grimace plus.

     

    De la beauté des choses,

    Je n'avais retenu

    Que quelques fleurs écloses,

    Et, sur le fil ténu

    De ma piètre existence

    Tanguait mon inconstance ;

    Je ne t'attendais pas.

     

    La beauté de ton être,

    Son dehors, son dedans...

    Soleil à ma fenêtre !

    Si tu montres les dents,

    C'est souvent pour sourire.

    Quelquefois, pour me dire :

    Ne te tourmente plus.

     

    Sur la beauté des choses,

    Tu tends à disserter

    Longtemps ; toutes tes proses,

    Loin de déconcerter

    Mon oreille indiscrète,

    Je les bois d'une traite.

    Ne t'en doutes-tu pas ?

     

    La beauté de ton âme

    Se mire dans mon cœur ;

    Je la vois, je me pâme.

    Ô si douce liqueur

    Qui chaque jour m'enivre !

    Ô mon bonheur de vivre

    Que je n'espérais plus !

     

    Pour la beauté du geste,

    Nous nous épouserons,

    Tout en sachant, du reste,

    Que nous nous aimerons,

    Avec ou sans mairie.

    Simple coquetterie.

    L'amour n'en dépend pas.

     

     

     

     

    Beautés

    10048 © 2018

    « Le pitreLe zinzin »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Février à 04:08
    colettedc

    Je dis hourrah ! ... à cet amour-lumière, à ce bonheur de vivre cette coquetterie !

    Bon dimanche Fabrice !

    Bises♥

      • Dimanche 18 Février à 15:32

        J'entends et reçois avec bonheur ce "hourrah" du coeur, Colette. Merci. Que ce dimanche (presque printanier ici, si ce n'est les températures encore hivernales, bien sûr) te soit agréable à toi aussi. Bises.

        Fabrice

    2
    Dimanche 18 Février à 08:56

    Coucou Fabrice,

    Un beau poème d'amour et de sérénité retrouvée... bravo ami poète !

    Bises et bon dimanche

      • Dimanche 18 Février à 15:33

        La sérénité, Zaza, va et vient, mais on espère toujours que l'amour reste et s'affermisse, malgré des conditions parfois complexes. Bises, bon dimanche de même et merci.

        Fabrice

    3
    Dimanche 18 Février à 09:17
    eMmA MessanA

    Tous mes voeux vous accompagnent.

    L'amour, on n'a rien inventé de plus beau et c'est un bon moyen d'apprendre l'un de l'autre.

    L'amour est une arme d'instruction massive...

     

      • Dimanche 18 Février à 15:35

        Ah je suis bien d'accord, eMmA, qu'est-ce qu'il peut y avoir au-dessus de l'amour ? La paix éternelle, peut-être... (mais le plus tard possible, hein). Que cette arme d'instruction massive (qui nous construit et parfois, il faut le dire, peut aussi nous détruire) nous accompagne tous. Merci à toi. Bises.

        Fabrice

    4
    Dimanche 18 Février à 10:51

    Que voilà des vers porteurs d'espoir et d'amour..........

    Bises du dimanche

      • Dimanche 18 Février à 15:36

        L'amour, même au-dessus de tout, ne peut pas non plus se passer du reste, et dans ce reste, Ghislaine, c'est vrai, il y a notamment l'espoir. Bises du dimanche à toi aussi. Et merci.

        Fabrice

    5
    Dimanche 18 Février à 10:54
    LADY MARIANNE

    vive le bonheur de s'aimer même sans passer devant Mr le Maire -
    encore bien inspiré notre ami poète !
    bon dimanche- bisous-

      • Dimanche 18 Février à 15:38

        On aimerait toujours se convaincre que passer en mairie n'est qu'une formalité, Lydie. Pourtant, ça reste un acte d'engagement loin d'être anodin, malgré tout. Même si bien sûr, on n'a pas besoin de cela pour s'aimer, c'est sûr. Bises et merci à toi.

        Fabrice

    6
    Dimanche 18 Février à 14:32

    Tu t'est absenter un bon moment mais cela t'as permis de reprendre des forces et encore mieux nous revenir.....waouhhhhh quel beau texte. Bisousss

      • Dimanche 18 Février à 15:40

        Les absences, Renée, doivent aussi servir à faire le plein de forces, ou à se reconstruire, ou à peaufiner d'autres projets... Bref ! Si l'on ne revient pas plus fort, c'est qu'on a juste...perdu son temps wink2 Bises de même, beau dimanche, et merci encore.

        Fabrice

    7
    Lundi 19 Février à 07:34

    il est précieux cet amour qui vous élève !!!
    bises et belle semaine

      • Lundi 19 Février à 08:11

        L'amour, malgré parfois les nuages qui l'accompagnent (car oui, tout n'est pas toujours rose), élève toujours. Et bien sur, est la chose la plus précieuse que tout le monde peut avoir.

        Bises et belle semaine de même, Martine, merci.

        Fabrice

    8
    Lundi 19 Février à 07:56
    Chantal

    Bonjour Fabrice..Magnifique que ce texte,as tu enfin trouvé l’âme soeur ? j aimerai bien aussi que le temps s’éclaire un peu.. On n’a pas assez de temps pour faire tout ce que l’on prévoit ! L’age est là et nous le fait sentir dans de nombreuses occasions, il faut se rendre à l’évidence … !

    Je te souhaite beaucoup de belles choses durant cette nouvelle journée…
    Bisous et amitié

      • Lundi 19 Février à 08:14

        Ah, Chantal, c'est sûr qu'on ne fait pas les choses de la même façon à 20 ans qu'à 40 ou 60 ans. Il faut se rendre à l'évidence, mais l'âge, heureusement, n'empêche pas tout, et chaque âge a ses avantages.

        L'âme sœur ? On la trouve qu'une fois, non ? Je crois ne l'avoir jamais perdue, mais les doutes remontent parfois à la surface. Le lot de tout le monde, je présume.

        Bises, bon lundi à toi, et merci.

        Fabrice

    9
    Lundi 19 Février à 08:58

    Superbe déclaration d'amour j'aime beaucoup.

      • Lundi 19 Février à 19:46

        Merci Gisèle. Je crois qu'une déclaration, quelle qu'elle soit, est toujours belle, de toute façon. À bientôt.

        Fabrice

    10
    Lundi 19 Février à 12:36

    coucou

    alors c'est Valentin

    et Valentine qui vont prendre le chemin

    de la vie, la main dans la main

     jusqu'à demain

    douce semaine Fabrice

     bisous

      • Lundi 19 Février à 19:48

        La main dans la main, bras dessus bras dessous... Bon, les yeux dans les yeux, ça ne peut pas être tout le temps, il y a un surtout un chemin à regarder, pour ne pas se prendre un poteau trop tôt... 

        Belle semaine à toi aussi, et merci. Bises.

        Fabrice

    11
    Lundi 19 Février à 17:19
    Bonjour Fabrice
    Des mots lumineux, un poème que j'aimerais recevoir et bien sûr toute la beauté des choses.
    Heureuse de ton retour et de tes mots si poétiques.
    Bises et belle semaine.
      • Lundi 19 Février à 19:52

        Bonsoir Balaline. Merci pour ton encouragement, je fais toujours de mon mieux pour que la poésie réside quelque part dans mes mots, au moins un peu. Et quand il s'agit de parler d'amour (aussi bien dans son aspect heureux que triste), j'ai remarqué que ça vient assez facilement. Thème inépuisable ô combien déjà utilisé. Toujours inspirant, en tout cas.

        Bises et belle semaine de même.

        Fabrice

    12
    Lundi 19 Février à 17:33
    kprice

    Bonjour Fabrice ...

    Oh ben en voilà une jolie déclaration !!! (ah ces hommes ... on leur dit qu'ils sont beaux et voilà, on passe à la mairie ! ... meeeeuuuu naaaan, j'rigoooole ! happy happy happy)

    Tes mots sont touchants, on les sent venir de là où ta belle s'est fait une place de choix.

    Alors, avec ou sans mairie, le bonheur fera son chemin ... je vous le souhaite doux et long, semé de plein de petits délices (et grands aussi, soyons fous ! wink2

    Bises Fabrice ...

      • Lundi 19 Février à 19:58

        Bonsoir Kprice, 

        euh... Je pensais plutôt que les hommes (en général) avaient tendance à se rendre à la mairie en traînant des pieds, mais je m'arrête là, avant qu'on ne me taxe de sexisme ! winktongue

        Soyons fous, oui, tu as raison, et puis même, passer devant M. le maire (ou Mme la maire - toujours cette précision pour ne pas passer pour un agent du sexisme) n'a rien de fou, au fond. Ce sont les promesses (intenables ?) qui sont folles... Mais les promesses, ça ne dure qu'un temps. Soit parce qu'ensuite elles ont été tenues, soit parce qu'elles retombent avec la passion.

        Merci pour tes bons vœux, je les prends même si ce n'était qu'un poème (il faut bien rêver, de temps en temps). Bises.

        Fabrice

    13
    Evy
    Lundi 19 Février à 20:50

    Bonsoir Fabrice voilà un bien beau poème merci pour ta visite je vais voir ou m'inscrire pour te suivre bonne soirée au plaisir bisous

      • Lundi 19 Février à 22:04

        Bonsoir Evy, si je ne m'abuse, il me semble que tu es déjà abonnée à la newsletter, mais je peux me tromper. En tout cas, merci pour la visite et surtout de t'être arrêtée sur ces quelques vers. Belle soirée.

        Fabrice

    14
    Mardi 20 Février à 21:18

    et l'amour vient qui s'installe au chaud des coeurs épris, donnant de la lumière à la vie qui jouit de son éclat, et le soleil brille enfin au chemin qui se dessine désormais pour deux , vous deux !

    bonne route  mes amis .

      • Mardi 20 Février à 21:46

        Merci Marie-Claude.

        L'amour, dans toute sa splendeur, finit toujours par se révéler aux cœurs qui s'aiment... (enfin, je crois...). Et une fois qu'on en est arrivé là, ne surtout pas s'endormir sur ses lauriers, ce n'est que le début du "travail"... Car, comme toute chose ici-bas, ça s'entretient.

        Belle soirée à toi. Bises.

        Fabrice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :