• Il y a quelque chose qui cloche !

    Aucune poule, ce matin,

    Ne caquette autour de la grange,

    Et le chant du coq Picotin

    N'a pas résonné, c'est étrange...

    Ciel ! Quel espiègle plaisantin

    A dépouillé la bonne paille

    De l'ensemble de son butin ?

    Pas un œuf ! Pas une volaille !

    Aucune crête, aucun poussin

    Ne paraît dans le paysage ;

    Même les poissons du bassin

    Ne bullent plus... Mauvais présage !

    Auront-il eu si grosse faim,

    Monsieur renard et sa renarde ?

    Seule une panse de dauphin

    Pourrait en prendre autant, peinarde.

    Tiens ! Qui sont ces bruyants bambins ?

    Que farfouillent-ils dans l'allée ?

    Seraient-ils quelques chérubins

    Tombés d'une étoile ébranlée ?

    Mais que me miaules-tu, frangin,

    Tu délires de la moustache,

    À trop écluser ce machin,

    Ce lait tourné de vieille vache !

    Les rouquines, le Picotin,

    Leurs œufs et toute leur marmaille...

    Mus en chocolat ? Mon crétin,

    Là, tu planes dans la brumaille...

    Vraiment, vraiment, quel baratin,

    Quelle fable de tête à claques !

    Je te décerne, ce matin,

    Le prix de la cloche de Pâques.

     

     

     

     

    Il y a quelque chose qui cloche !

    Joyeuses Pâques à tous !

    10208 © 2018

    « Mets ta belle robeZorro des autres »

  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Mars à 00:36
    colettedc

    Vraiment super, que ce poème de circonstance, Fabrice !

    Comme c'est beau et si bien énoncé ! J'♥ beaucoup, beaucoup !

    Bon week-end pascal

    et JOYEUSES PÂQUES !

    Biseschocolat !

      • Mardi 3 Avril à 22:25

        Merci Colette, et bien sûr, vive le chocolat (pas qu'à Pâques ! Pardi !)

        Bises.

        Fabrice

    2
    Samedi 31 Mars à 08:45
    eMmA MessanA

    Toujours très bien insprié, Fabrice, tu nous offres un poème espiègle et gourmand. Je prends !

    Grand bravo et belles fêtes de Pâques à toi, aux tiens, et à tes lecteurs.

    Je t'embrasse,

    eMmA

      • Mardi 3 Avril à 22:26

        Merci Emma. Je me suis dit qu'il fallait marquer le coup, avec gourmandise. Le monde est assez tourmenté, ne nous privons pas de savourer...le chocolat !!! Hihihi.

        Je t'embrasse aussi, à bientôt.

        Fabrice

    3
    Samedi 31 Mars à 08:48

    C'est savoureux ! et puis ... "lait tourné de vieille vache", cela fait un joli juron, non ? et même, une injure !

    Loïc

      • Mardi 3 Avril à 22:28

        Juron, injure... C'est selon. Mais c'est vrai quoi ! Quand on pense à vache et à lait, on s'imagine toujours la fraîcheur, le bon goût. Mais les vieilles vaches fatiguées, qui ne peuvent plus donner le meilleur d'elles-mêmes, ça existe aussi, non ?! (sourire)

        Merci à toi, Loïc.

        Fabrice

    4
    Samedi 31 Mars à 09:26

    Bonjour Fabrice et merci pour ta visite. Ton poème m'a fait sourire : si tout autour de moi je transformais en chocolat je serais ravie. Quoique... Bonne journée 

      • Mardi 3 Avril à 22:30

        Tout en chocolat ? Nous serions nombreux à en être ravis. Seulement, il faudrait que les étés n'existent plus, parce que l'ennui avec le chocolat, c'est que... ça fond ! Et là, c'est le cas de le dire, nous serions dans la... euh, dans le chocolat !

        Merci à toi. À bientôt.

        Fabrice

    5
    Samedi 31 Mars à 09:52

    L'inspiration des cloches je vois lol

    En tout cas j'ai passé un bon moment à te lire Ami Fabrice........

    C'est ........................Fabuleux !

      • Mardi 3 Avril à 22:32

        L'essentiel, chère Ghislaine, est que tu aies apprécié. 

        Sinon, ça va toi ? Ton weekend de Pâques s'est bien passé ? (Je rentre tout juste sur Paris, avec quelques petits soucis de train, mais bon, je le savais en partant, donc, je ne me plains pas).

        Bises à toi. Merci.

        Fabrice

    6
    Réjane
    Samedi 31 Mars à 10:16

    Humour contagieux ce matin. Bonnes fêtes de Pâques Fabrice, un peu humide mon Poitou, il va falloir user de stratégie pour planquer les oeufs en chocolat.

      • Mardi 3 Avril à 22:34

        Coucou Réjane !

        Merci à toi. J'espère que la chasse aux œufs a été bonne, malgré la pluie. Au moins l'avantage avec Pâques, c'est que ça ne se passe pas en juillet, parce que pour le coup, les œufs en chocolat n'en seraient plus avec la chaleur hahaha.

        Merci à toi. Bises.

        Fabrice

    7
    Samedi 31 Mars à 11:08
    Bonjour Fabrice
    Je partage volontiers le petit trésor pascal.
    Merci pour cette ode chantante et très bon week-end . Bises
      • Mardi 3 Avril à 22:35

        Bonsoir Balaline,

        C'est avec plaisir que je te réserve une part de ce butin, bien sûr. J'espère que la fête fut belle de ton côté. 

        Bises et merci à toi.

        Fabrice

    8
    Samedi 31 Mars à 13:47

    Délicieusement de circonstance ton poème , bravo , ici point de cloche pour la distribution des œufs mais des lapins malins.

    Bonnes fêtes de Pâques à toi aussi 

    Bisous  

      • Mardi 3 Avril à 22:37

        C'est vrai qu'il n'y a pas que les poules et poussins qui sont chocolat à Pâques, les lapins le sont aussi. Et les poissons. J'ai même vu des ours, des canards, des crustacés...

        Bises et merci à toi, Gisèle.

        Fabrice

    9
    Samedi 31 Mars à 13:56

    Jolie galéjade Fabrice.... bravo.

    Joyeuses Pâques. Bisous

      • Mardi 3 Avril à 22:38

        Merci Zaza. Pâques a été joyeusement chocolaté... Avec un temps plutôt pas mal. En espérant qu'il en aura été de même pour toi.

        Bises et merci à toi.

        Fabrice

    10
    Samedi 31 Mars à 14:30

    joyeuses fêtes de printemps et surtout ne mange pas tout en un jour, le chocolat se conserve longtemps ! 

    amitié .

      • Mardi 3 Avril à 22:39

        C'est tellement vrai, ce que tu dis, Marie-Claude. C'est sans compter sur ma légendaire gourmandise ! Et puis, avouons-le, ça fait partie de l'ambiance que de dévorer tout ce weekend-là. Manger des poules en chocolat une semaine après, ça n'a pas le même charme.

        Bises et merci à toi.

        Fabrice

    11
    Samedi 31 Mars à 16:16
    Renée

    Mais non il a raison tout se mue en chocolat ces jours......et bonjours le kg! Bisous ce fond clair est super joli

      • Mardi 3 Avril à 22:40

        Oui, que de chocolats engloutis en quoi... Soixante-douze heures ? Et quelques kilos sur la balance, mais pas grave, ça fait partie du jeu. 

        Pour le fond, j'ai voulu un clin d'œil au printemps, évidemment. Ici, timidement, on voit les premiers arbres en fleurs.

        Bisous, merci à toi.

        Fabrice

    12
    Samedi 31 Mars à 17:08

    Pas si cloche le chat pitre...il en connait un chapitre sur la chasse aux cocos de Pâques!

    Ton poème est un délice.Merci beaucoup!

    Joyeuses Pâques!

      • Mardi 3 Avril à 22:43

        C'est moi qui te remercie, Claire. Beaucoup.

        Faut pas croire, les chats ont l'air comme ça de se foutre de tout, mais ils ont l'œil. Le chocolat, c'est pas trop leur tasse de thé, voilà pourquoi ils préfèrent que les animaux de la basse-cour restent de chair et de plumes ! Pas aussi fort qu'un renard, un chat est néanmoins aussi un prédateur, ne l'oublions pas.

        Bises à toi. 

        Fabrice

    13
    Ed
    Dimanche 1er Avril à 09:38

    Ah ! la transmutatuion ! Elle a fait rêver bien des hommes.

    Jésus changeait l'eau en vin.

    Les alchimistes essayèrent de changer le plomb en or mais (comme Jésus) ce fut  en vain ! (Wafwaf)

    (à noter qu'ils n'ont pas essayé en argent car, dit-on, l'argent ne fait pas le bonheur.)

    Et d'après toi, à Pâques, les cloches arriveraient à transormer n'importe quoi en chocolat ???

    Ce matin, dès que j'ai entendu les cloches sonner, je me suis précipité au jardin et... quelle bonheur : mes poules sont toujours en plumes, mon lapin en poils, etc. J'avais eu si peur de les perdre !

    A mon avis, les seuls qui réussissent la transmutation, ce sont les politiciens qui réussissent à changer nos votes en euros.

    ***

    ATTENTION A LA CRISE DE FOI(E) !

      • Mardi 3 Avril à 22:47

        Changer le plomb en or, c'était perdu d'avance. Pour l'eau en vin, je ne sais pas. J'en connais plein qui en sont persuadés. Qui dit vrai ? C'est l'histoire de la poule et de l'œuf... Bref ! Les politiques tirent bien leur épingle du jeu. Mais j'arrête là, car si j'entre dans ce sujet, je suis parti pour un paragraphe sans fin... (sourire).

        Merci pour cet énorme œuf en chocolat (j'ai tiqué, j'ai d'abord cru que c'était un coquillage...) et pour ta visite pascale. À bientôt.

        Fabrice

         

    14
    Dimanche 1er Avril à 10:23
    Pastellle

    C'est excellent, drôle, gai et déjanté. Bon week end en chocolat ! :)

      • Mardi 3 Avril à 22:48

        Merci Pastelle. Ah que oui que le weekend fut en chocolat. Mais les bonnes choses ont une fin, retour à la raison !

        Belle semaine.

        Fabrice

    15
    Dimanche 1er Avril à 11:26

    Bravo Fabrice !

    On peut rire

    et écrire de la poésie

    et lire de la poésie...

    Merci pour ce bon moment

      • Mardi 3 Avril à 22:49

        Rire, chère Gazou, ça va avec tout. Ne surtout pas s'en priver, qu'importe qu'on finisse chocolat après... Avec un peu de poésie, c'est encore mieux (ce n'est pas moi qui dirai le contraire).

        C'est moi qui te remercie.

        Fabrice

    16
    Mercredi 4 Avril à 12:32

    Bonjour Ami Fabrice,

    Hé non le printemps ne chante pas à mes fenêtres, 

    c'est plutôt le ciel qui pleure sur mes vitres,

    mais comme j'aime la pluie, cela ne me gène pas.........

    C'est étrange la nature, tout est en fleurs 

    et pourtant le froid ne migre pas lui........

    Bisous amicaux Ami Fabrice

    Et toi ça  va ? le boulot et tout le reste lol

      • Mercredi 4 Avril à 12:55

        Bonjour chère Ghislaine,

        Oui la nature est parfois bizarre (comme nous, finalement). 

        Il pleut sur ton sud, il fait soleil sur mon Paris... Est-ce le monde à l'envers ? happy Il fait encore un peu frais, mais ça se radoucit de jour en jour, je trouve.

        Sinon, ça va. Le travail aussi (et comme je n'ai pas besoin d'aller trop loin, je ne souffre pas vraiment de la grève des cheminots).

        Bises à toi.

        Fabrice

    17
    Lundi 9 Avril à 23:50
    Beaucoup d'humour et de saveur..Bravo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :