• Intime conviction

    Si Jeanneton fait celle

    Qui préfère ignorer

    Tous ceux qu'elle ensorcelle,

    Les laissant l'implorer

    Pour du vent, pour du beurre,

    C'est n'est pas par plaisir ;

    Si son regard demeure

    Insensible au désir

    Des gars sur son passage,

    Ce n'est pas que son cœur

    Est froid sous son corsage,

    Ce n'est pas que son cœur

    Est raisonnable et sage...

     

    C'est qu'en fait elle craint

    Les foudres de son homme ;

    Si jamais elle enfreint

    La règle, il la dégomme !

     

    Eusebio le tout doux

    Se transforme en vrai diable

    Cruellement jaloux

    Dès qu'un soupirant fiable

    Course sa Jeanneton

    Qui s'appelle pas touche.

    Lui, qu'on dit vieux croûton,

    En a dans la cartouche !

    Du jour au lendemain,

    Son ex-femme est partie,

    Laissant là leur gamin...

    Son ex-femme est partie ?

    Qui l'a vue en chemin ?

     

    Admettez commissaire

    Que ça vous trouble autant

    Que moi ; soyez sincère,

    Et surtout compétent !

     

     

     

     

    Intime conviction   Intime conviction

    pour la cour de récré de Jill Bill

    10358 © 2018

    « Lunes libertinesLa veuve du soleil »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Octobre à 00:14

    Bonjour élève Fabrice, ah son ex et encore des vues dessus, une mentalité de macho ça... et le gamin dans l'histoire, entre un père possessif et une mère "envolée", qu'on la lui retrouve et vite, mais j'ai bien peur que....  Eusébio sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB

    2
    Mercredi 3 Octobre à 00:35

    Un sacré pistolet cet EUSEBIO.

    Bises et bonne nuit Fabrice

    3
    Mercredi 3 Octobre à 09:36

    Houla, pas commode, çui-là !

    4
    Mercredi 3 Octobre à 14:12

    Ouh la c'est un drôle de gaillard cet Eusebio, si le commissaire est de la partie je sens qu'il ne va pas rester libre longtemps 

    Bonne journée 

    Bisous 

    5
    Mercredi 3 Octobre à 15:46
    colettedc

    Oh ! Tout un Eusebio, que le tien, Fabrice ! 

    Bonne poursuite de ce mercredi !

    Bises♥

    6
    Mercredi 3 Octobre à 16:12
    Renée

    elle a bien fait de partir Eusebio m'a l'air si peu commode qu'on se demande ce qu'il se passait à la maison! Bisoussssss bravo 2 en 1

    7
    Mercredi 3 Octobre à 17:30

    2 en 1 BRAVO

    Moi le foot je ne regarde que lorsque la France joue !! Mais mon mari est fan !

    Voila pourquoi 2 télés à la maison !

    Essaie de m'envoyer ton adresse mail car je crois que celle que j'ai est fausse

    tu ne reçois pas mes mails je pense car ce n'est pas ton habitude de ne pas répondre 

    Je t'embrasse Fabrice

    8
    Mercredi 3 Octobre à 17:53

    Et elle avait sûrement ses bonnes raisons de partir mais une mère ne laisse jamais son enfant en principe 

    L'enquête promet d'être harde !

    C'est du deux en un ...

    Bonne soirée Fabrice 

    9
    Mercredi 3 Octobre à 18:13
    Séverine

    Euh là, c'est bien scabreux tout ça. L'aurait mieux valu une bataille d’œufs.... bio ! happy

    10
    Mercredi 3 Octobre à 21:15
    Quelle fin tragique pour cette pauvre Jeanneton, Eusébio aurait pu l'aimer un peu moins ...
    Amitié .
    11
    Vendredi 5 Octobre à 11:47
    Josette

    coupable forcément coupable... qu'on lui coupe...la tête Q à Eusebio !

    12
    Vendredi 5 Octobre à 17:55

    On va mettre Colombo sur le coup : Avec un Eusébio ,jaloux, qui  a la carabine facile,il faut s'attendre à tout : est-elle vraiment partie  ou bien ....a-t-elle disparu à l'insu de son plein gré ?

    J'ai bien aimé ce petit poème  mystérieux Bonne soirée

    13
    Vendredi 5 Octobre à 20:51

    le pote de Barbe Bleue ... brrrr

    bien amené !

    bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :