• La chatte sur son soi brûlant

    Chatte sur son soi brûlant

    Aime de toutes ses griffes,

    Libertine avec allant,

    Loin des traînards et des chiffes

    Incrustés dans leurs torpeurs,

    Ose sa danse lascive

    Prêtée aux meilleurs grimpeurs,

    Efflorescente, impulsive...

     

    Chasteté n'est pas un plan

    Approuvé par la féline ;

    Laisser son coquin brelan

    Litroner l'adrénaline,

    Ingurgiter les ardeurs

    Obéissantes des mâles,

    Procure à ses impudeurs

    Extase et joie optimales.

     

     

     

     

    La chatte sur son soi brûlant   La chatte sur son soi brûlant

    pour la cour de récré de Jill Bill

    10188 © 2018

    « Jusqu'à quand ?Mets ta belle robe »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Mars à 00:27

    Bonjour élève Fabrice... le moindre qu'on puisse en dire c'est qu'elle mène la vie qu'elle veut, sans souci du quand dira t'on ! Libre à chacune ici bas de faire la fête sans fidélité à un mâle, chaude Calliope va ! Sois la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, à la revoyure en septembre, bises de m'dame JB wink2

      • Mercredi 28 Mars à 16:12

        C'est sûr, Jill... Libre, libertine, infidèle, et chaude, est cette Calliope ! Chacun mène sa vie comme il l'entend, elle ne souhaite pas déroger à cette régle, la "garce" ! 

        Avant les grandes vacances de la cour de récré, j'ai voulu terminer sur cette note de chaleur... Une fête particulière, j'en conviens.

        Bises à toi et à la revoyure, comme tu dis. Prends soin de toi.

        Fabrice

    2
    Mercredi 28 Mars à 03:51
    colettedc

    Ah ! Calliope, elle vit sa vie comme elle l'entend, non fidèle à un autre mais, fidèle à elle-même ! Bon mercredi tout entier Fabrice ! Bises♥

      • Mercredi 28 Mars à 16:13

        Bien dit, Colette. Fidèle à elle-même, Calliope, ce n'est pas toujours si facile de l'être.

        Bon mercredi de même. Merci et bises.

        Fabrice

    3
    Mercredi 28 Mars à 08:20

    Une chatte qui aime de toutes ses griffes, quand même je m'en méfierai

      • Mercredi 28 Mars à 16:14

        Eh oui, Gazou, l'ennui avec les chattes, c'est qu'elles sont pourvues de griffes, c'est comme pour la rose et ses épines.

        Merci à toi, bel après-midi.

        Fabrice

    4
    Ed
    Mercredi 28 Mars à 10:39

    Monsieur ...

     

    Eh ! Si l’on veut vous croire

    Calliope est catin

    Qui, d’après votre histoire,

    Irait de main en main,

    Se donnant sans vergogne,

    Faisant « turlututu »

    À tout qui la besogne

    Au dam de sa vertu !

     

    Je la sais courtisée

    Par bien des rimailleurs,

    (Pas toujours avisée

    Dans ses choix par ailleurs) ;

    Beaucoup trop sont en lice

    Pour briguer ses faveurs.

    Même un certain Fabrice…

    Au diable les rêveurs !

     

    Mais traiter notre muse

    Avec légèreté !

    Non ! Alors là, j’accuse !

    Quelle immoralité !

    Non, notre Calliope,

    Soyez-en assuré

    N’est pas une ******.

    (Eh oui, c’est censuré !)

      • Mercredi 28 Mars à 16:16

        Un grand sourire, Ed, à la lecture de ton poème spécialement conçu pour m'accuser de vouloir "salir" la muse. Que veux-tu, les chemins de l'inspiration mènent là où ils mènent, et voilà ce que ce prénom m'aura inspiré. Sans censure !

        Merci à toi. Bon mercredi.

        Fabrice

    5
    Mercredi 28 Mars à 10:39

    Calliope sait se montrer désirable et c'est elle qui mène la danse .

    Bonne journée 

    Bises 

      • Mercredi 28 Mars à 16:17

        Il n'y a pas photo, Gisèle ! C'est bien elle qui mène la danse, avec cette lascivité assumée !

        Belle journée de même. Merci. Bises.

        Fabrice

    6
    Mercredi 28 Mars à 12:17

    Coucou Fabrice,

    Excellent ce double acrostiche et vive la femme libre incarnée par ta Calliope.

    Bises et bon mercredi

      • Mercredi 28 Mars à 16:18

        Eh oui, Zaza, Calliope ne craint pas les mauvaises langues. Elle se dit que les vipères sont bien esseulées, alors qu'elle a un parterre de matous rien que pour elle ! Hahaha...

        Bises et bon mercredi de même. Merci.

        Fabrice

    7
    JAK
    Mercredi 28 Mars à 14:04

    Calilope la muse incontestable du poète Fabrice

      • Mercredi 28 Mars à 16:19

        Ah ! En tout cas, elle a été une muse assez facile à dompter, pour cette dernière de l'année, à la cour de récré.

        Merci Jak. Bel après-midi.

        Fabrice

    8
    Mercredi 28 Mars à 14:08

    deux pour le prix d'un. j'aime les deux. bon je n'ai pas à choisir alors ok les deux sont à emballer.

      • Mercredi 28 Mars à 16:20

        Oh bien sûr que si, tu peux choisir, Jacote. Chacun(e) est libre ici. Mais merci d'avoir emballé les deux, je te les offre de bon cœur. 

        Bel après-midi.

        Fabrice

    9
    Mercredi 28 Mars à 15:28
    Josette

    C'est le printemps... la sève monte... et Calliope a tout les droit elle s'a-Muse ! 

      • Mercredi 28 Mars à 16:21

        C'est vrai que le printemps arrive, la nature se réveille de son long sommeil hivernal, doucement mais sûrement.

        Merci à toi. Bel après-midi.

        Fabrice

    10
    Mercredi 28 Mars à 15:30

    Hé bien pourquoi ? Libre à elle !! Mais parfois l'on récolte ce que l'on sème........

    Bises Ami Fabrice

      • Mercredi 28 Mars à 16:22

        Je dirai, chère Ghislaine qu'on récolte TOUJOURS ce que l'on sème. Tant bien que mal, mais tout de même. Calliope apparaît libre, mais cette liberté a forcément son prix aussi... (Gageons qu'elle en est, quelque part, consciente).

        Bises à toi. Merci. Bon mercredi.

        Fabrice

    11
    Mercredi 28 Mars à 15:40

    Au poil cette Calliope tout en aime-moi!

    Câlinsss!!!

      • Mercredi 28 Mars à 16:23

        La classe, Claire ! Comme toujours, tu sais trouver l'image idoine, et ça se passe de mots !

        Bises, belle journée. Merci.

        Fabrice

    12
    Mercredi 28 Mars à 15:51

    tout le côté félin des chattes ... surtout quand elles "sont en chaleur" ... je le sais pour le vivre par l'observation de ces "garces" qui ont une foule de mâles à la traîne de leurs effluves !

    amitié .

      • Mercredi 28 Mars à 16:24

        Et la nuit, on commence à entendre les bruits... La saison ne fait que commencer. 

        On sent combien tu sais observer le ballet des chaleurs printanières qui émoustillent ces "garces".

        Merci à toi. Bises et bon mercredi.

        Fabrice

    13
    Mercredi 28 Mars à 16:32
    Renée

    c'est le printemps Calliope et en émoi et nous en pamoison..Bisous Fabrice

      • Mercredi 28 Mars à 18:28

        Les beaux ne font pas chanter haut et fort que les petits oiseaux, Renée wink2 La preuve ! Et Calliope ne se contente d'ailleurs pas que de chanter... Hihihi...

        Merci à toi, des bises, et bonne fin de mercredi.

        Fabrice

    14
    Mercredi 28 Mars à 18:31

    C'est peut-être elle que j'ai entendue cette nuit ! Le printemps chatouille cette Calliope  qui affole les mâles .. Coquine Calliope   !

    Bonne soirée

      • Mercredi 28 Mars à 22:33
        C'est peut-être elle, oui, qui sait... Avec le printemps, les ardeurs s'exportent hors les murs et s'affichent.
        Merci Fanfan, bises.
        Fabrice
    15
    Mercredi 28 Mars à 21:06

    l'appel de la nature pour la belle

    les matous vont devoir la mériter !!
    belle soirée Fabrice

      • Mercredi 28 Mars à 22:38
        Ah oui, la belle, derrière son apparente liberté, elle se mérite.
        Merci Martine. Bises.
        Fabrice
    16
    Mercredi 28 Mars à 22:41

    Chat alors, en voilà une bruyante aventure... J'entends les chats dans mon jardin ce soir et leurs avances sonores, forcément ton poème arrive pile poil.

    Bonne soirée.

      • Mercredi 28 Mars à 23:00

        Tu sais, Étienne, que même ici, à Paris, je les entends... Pas dans le jardin que je n'ai pas, mais ils sont dans les cours, sur les toits... C'est la saison des amours, dit-on. Et bientôt, avec les chaleurs de l'été, les fenêtres ouvertes, il n'y aura pas que les chats qui feront du bruit ! Hahaha

        Merci, bonne soirée de même à toi.

        Fabrice

    17
    Jeudi 29 Mars à 06:53

    Coucou Fabrice, ah oui en effet, ta Calliope féline libertine n'a rien d'un petit chat tout mignon qui découvre le printemps... elle n'est pas romantique, les fleurs du jardin, elle s'en fiche... Bravo pour tes acrostiches. Belle journée. Bises

      • Jeudi 29 Mars à 08:59

        Coucou Fanfan,

        C'est sûr qu'avec ses occupations dénuées de romantisme, elle n'a pas le temps de regarder les fleurs. Ou plutôt, elle ne se soucie QUE de sa fleur à ELLE.

        Merci à toi. Bonne journée, bises.

        Fabrice

    18
    Jeudi 29 Mars à 12:43
    Pastellle

    Sourire... Tout à fait de saison.  :)

      • Jeudi 29 Mars à 13:44

        Exact. Même si la saison peine quand même à se frayer un chemin à travers les gouttes des nuages ou entre les voiles de l'hiver... Tout espoir est néanmoins permis, car une chose est sûre : le printemps se réveillera, tôt ou tard. 

        Fabrice

    19
    Réjane
    Samedi 31 Mars à 10:25

    Un bel acrostiche pour vanter les mérites (nombreux) de Calliope, muse de la poésie et de l'éloquence. Poète, tu l'es, et éloquent aussi, aucun doute là-dessus.

      • Mardi 3 Avril à 22:53

        J'ai failli renoncer à ce défi, pourtant. Muse de la poésie et de l'éloquence, ça ne m'inspirait pas... D'où cette histoire chaude en acrostiche, forme dont j'use extrêmement rarement. Mais c'est venu ainsi. Les muses, va comprendre...

        Fabrice

    20
    Samedi 31 Mars à 21:36
    Séverine

    Il fait chaud par là, plus chaud que dehors en tout cas !

      • Mardi 3 Avril à 22:54

        Ne t'inquiète pas, Séverine, le printemps arrive... Doucement mais sûrement. Mieux vaut qu'il ne soit pas chaud, il faut en garder un peu pour l'été.

        Merci à toi.

        Fabrice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :