• La gagne

    Suis-je en lice

    Pour gagner

    Ton cœur la malice

    Et pour y régner,

    Sans partage ?

     

    Je veux être ton seul roi !

     

    La bonne heure,

    C'est pour quand ?

    Quel rival m'effleure ?

    Qui me met donc en

    Ballottage ?

     

    Un cœur pour deux, c'est étroit !

     

    Suis-je en lice

    Pour mon graal,

    Pour que s'accomplisse

    Mon rêve intégral,

    Sans ratage ?

     

    À mon tour d'y avoir droit !

     

    La victoire,

    Je l'aurai !

    Et dans notre belle histoire,

    Tu verras que j'entrerai.

     

     

     

     

    La gagne

    10118 © 2018

    « Plus le soir se rapprocheRomanella »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mars à 07:39
    Chantal

    Bonjour Fabrice, je viens te souhaiter un agréable dimanche

    Merci pour cette jolie bafouille  !!

    Profitons du moment présent, il n'y a pas trop de nuages.

    On devrait voir le soleil...

      • Mardi 13 Mars à 00:00

        Les nuages, Chantal, finissent toujours par arriver, au propre comme au figuré alors oui, si on apprécie le ciel bleu, profitons tant qu'il l'est. Un dimanche qui a comme affiché des prémisses printanières... Il faisait bon. Lundi est passé avec sa grisaille, mais demain est un autre jour.

        Merci de ta visite. Bises et bon mardi.

        Fabrice

    2
    Dimanche 11 Mars à 07:39

    Tres chevaleresque cette déclaration . j'espère que la dame de ton coeur sera sensible à cet assaut galant .

    Bon dimanche 

    Bises 

      • Mardi 13 Mars à 00:03

        Je ne m'attendais pas à ce qualificatif, Gisèle. Chevaleresque peut-être, mais je me demande parfois quelle attitude adopter. Vaut-il mieux y aller finement pour ne pas donner l'impression de s'imposer, de harceler, ou vaut-il mieux jouer franc jeu pour que l'autre sache à quoi s'attendre (d'autant que ça encourage soi aussi) ? Je suppose que c'est en fonction de divers paramètres, des personnalités de chacun, du contexte, etc.

        Merci à toi, bises.

        Fabrice

    3
    Dimanche 11 Mars à 08:19

    le coeur se gonfle des amours qu'il porte, jamais il n'est à l'étroit d'y entrer et d'y rester ... mais toujours il faut être vigilant pour mériter d'y être sans le blesser ... il est à la fois si fort et si fragile ...

    amitié .

      • Mardi 13 Mars à 00:06

        Ce que je voulais dire, Marie-Claude, c'est que quand on aime et convoite quelqu'un, on espère ne pas avoir à partager son cœur avec... un(e) rival(e) ! C'est en ce sens que j'écrivais "un cœur pour deux, c'est étroit" wink2

        Mais bien sûr que, même avec toute la motivation et l'entrain dont on peut faire preuve pour arriver à ses fins, il faut respecter un cœur. On peut le mettre au défi, mais pas le faire chanter, ni le brusquer. Parce que, comme tu le rappelles, un cœur est fait d'autant de force que de fragilité. Et surtout, on n'entre pas sans frapper. 

        Merci à toi. Bises et bon mardi.

        Fabrice

    4
    Dimanche 11 Mars à 08:26

    Coucou Fabrice,

    Persiste, tu l'auras, tu auras !

    Bises et bon dimanche

      • Mardi 13 Mars à 00:07

        Coucou Zaza,

        En amour, c'est comme dans tous les autres domaines, sans persévérance, sans foi, ça peut s'avérer non impossible mais difficile.

        Bises et belle semaine à toi.

        Fabrice

    5
    Dimanche 11 Mars à 09:27
    LADY MARIANNE

    bonjour !!
    une bataille qui me fait penser à la saison des amours des animaux sauvages---
    se battre pour gagner le coeur de l'élue-
    quelle élégance ici ! comme toujours c'est extra !
    bisous ! bonne journée-

      • Mardi 13 Mars à 00:09

        Les animaux n'ont pas la notion de l'amour, enfin je crois. Pour les humains, c'est plus compliqué. Une personne peut aimer deux personnes ou être aimée par plusieurs personnes à la fois. Le combat des prétendants ne peut pas toujours suffire à départager. Et d'ailleurs, les uns et les autres peuvent très bien rester sur leur faim.

        Merci à toi, c'est bien gentil. Bises et bon mardi.

        Fabrice

    6
    Dimanche 11 Mars à 16:28

    Avec une telle volonté c'est sûr qu'il va y arriver. Bisous Fabrice

      • Mardi 13 Mars à 00:10

        La volonté, c'est une bonne partie du chemin, c'est sûr. Hélas, elle ne suffit pas toujours. C'est la vie.

        Merci Renée, bises.

        Fabrice

    7
    Dimanche 11 Mars à 17:42

    Quelle audace Fabrice ! Pas dans tes propos mais dans tes mètres, évidemment.

    Du 3, du 5 et du 7,  que de l'impair ! Verlaine doit jubiler !

    Et pour terminer une strophe "inachevée", comme Schubert... Oui, enfin, lui, c'était une symphonie, je sais.

    Ne t'inquiète pas, tu finiras par y entrer... par la grande porte.

      • Mardi 13 Mars à 00:13

        Par la grande porte du cœur convoité, je ne suis pas si inquiet. En revanche, par celle qui mène sur les traces de Schubert ou de Verlaine, là, il vaut même mieux que je n'en rêve pas, de peur de tomber de trop haut ! Hahaha

        J'ai voulu de l'impair, 3-5-7, pourquoi pas. Il faut varier les plaisirs !!!

        Merci à toi.

        Fabrice

    8
    Dimanche 11 Mars à 21:37
    colettedc

    biggrinOui, oui, tu l'auras, Fabrice !  biggrin

    Bonne toute fin de ce dimanche

    et agréable semaine !

    Bises♥

     

      • Mardi 13 Mars à 00:14

        C'est terrible, Colette, en amour, de rester sur une frustration. Je pense que ça l'est partout, mais en amour plus particulièrement. Car ça s'accompagne de la douleur... Mais il faut y croire, toujours.

        Bises de même, merci.

        Fabrice

    9
    Dimanche 11 Mars à 22:06
    celestine

    Et si elle n'arrivait pas à choisir ... ;-)

    <style type="text/css"></style>

    ¸¸.•*¨*• ☆

      • Mardi 13 Mars à 00:16

        Ben c'est ce que je disais plus haut, en réponse à Lydie (LADY MARIANNE). C'est tout à fait possible, rien n'est gagné d'avance, et on aurait surtout tort de croire qu'il suffit d'aimer pour être aimé. Si c'était aussi simple, il n'y aurait que des heureux !!!

        Merci, Célestine. Bises.

        Fabrice

    10
    Lundi 12 Mars à 20:35

    Un coeur pour deux, ça réchauffe et il a de la place pour deux et bien plus en partage ! mais je vois que tu veux être " le seul roi " , bien sûr c'est le rêve des beaux jours mais ...

    Bises Fabrice et belle soirée

      • Mardi 13 Mars à 00:17

        Heureusement qu'un cœur, Balaline, est assez grand pour contenir tous ceux qu'on aime. Mais il ne devrait (à mon sens) y avoir qu'UNE SEULE place pour l'élu(e). J'emploie volontairement le conditionnel, car, la réalité est parfois plus complexe.

        Bises de même et merci à toi.

        Fabrice

    11
    Mardi 13 Mars à 07:45
    Chantal

    Bonjour Fabrice, nous voilà mardi et devine quoi...

    Je viens te souhaiter une bonne journée malgré la pluie.

    L'essentiel c'est de toujours garder le soleil dans son cœur, et les pieds sur terre !

    Je te fais plein de bisous ♥

      • Jeudi 15 Mars à 23:49

        Sage suggestion, Chantal ! Soleil au cœur, pieds sur terre... Ceci dit, ce n'est pas toujours évident... (surtout pour le soleil au coeur).

        Bises et merci à toi.

        Fabrice

    12
    Mardi 13 Mars à 09:04

    Une déclaration qui ne saurait laisser insensible l'élue de ce coeur passion en si jolis mots
    Douce journée à toi Fabrice

      • Jeudi 15 Mars à 23:50

        Une déclaration un peu guerrière, mais il paraît que quand on aime, on est capable de tout...

        Doux weekend à toi, Joëlle. Même si le froid sera de retour. Merci.

        Fabrice

    13
    Mercredi 14 Mars à 18:00

    J'étais sure d'avoir laissé un message ......Mais non...........

    Hé bien écoute j'ai dû confondre ........

    La bonne heure ?? c'est quand ? C'est une bonne question.........

    Mais tu le sauras un jour ..........

    Bonne soirée Ami Fabrice...........

      • Jeudi 15 Mars à 23:52

        J'ai l'impression qu'il arrive à Eklablog de manger des commentaires, mais chut, je ne t'ai rien dit happy. C'est vrai que ça m'arrive aussi de croire avoir laissé un message, et même sur d'autres plateformes. Ou alors, comme tu dis, on confond... Ou encore, on a pas digéré l'apéro de la veille hahaha.

        Sinon, je sais qu'il n'y a pas de bonne heure, elle vient quand elle vient, et plus on essaie de la planifier, moins les choses se passent comme on le voudrait. Il faut laisser faire...

        Bises et merci, Ghislaine. 

        Fabrice

    14
    Vendredi 16 Mars à 02:46
    kprice

    Houla Fabrice ... que de questions !

    Je suis un peu dubitative quant à ton poème (quant au sens, entendons-nous, pour la forme tu sais y faire, pas de souci wink2)

    Tu sembles voir les choses comme une sorte de "jeu" de "bataille"  (si j'ai bien compris, mais je peux me tromper)  Je ne pense pas que la place qu'on aimerait prendre se "joue". Je ne crois pas non plus qu'il faille "frapper" avant d'entrer. Souvent l'élu s'est installé sans qu'on s'en rende compte tout de suite (ou ne veut-on pas s'en rendre compte ou y croire ?)  Les choses se font le plus souvent en douceur, insidieusement (pas dans l'aspect négatif du terme, mais à cette heure indue je ne trouve plus le mot adéquat) Et lorsqu'on s'autorise à y croire, il est là, bien là et c'est un bonheur fou dans ce cas.

    Mais je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'il n'y a pas de place pour deux (en ce qui me concerne en tout cas). Inévitablement, soit la place est libre, soit "l'un chasse l'autre" (que c'est laid, mais c'est l'idée) ... Bref, je ne vais pas m'étendre plus, j'aurais tant à dire, tant dans la douleur aussi ..............

    Re-re-bises à toi ... (et oui et de 3 ! Mais je m'arrête là, je vais essayer de dormir un peu quand même wink2)

    (PS ... je te souhaite quand même de trouver ton bonheur bien au chaud dans ce petit cœur où toi seul aura la place du roi yes)

      • Samedi 17 Mars à 02:57

        kprice, je comprends tes interrogations. Il ne faut pas prendre pour argent comptant ce que j'écris, du moins, ne pas le prendre comme si c'était ma pensée. Je ne sais pas avoir l'état d'esprit du narrateur, ici. Le "je" du texte n'est pas moi. Il traduit seulement ma vision de certaines personnes, qui, sous prétexte d'être amoureuses, croient tout se permettre, y compris de défier l'autre, en disant "tu verras ce que tu verras, un jour tu seras ma femme/mon mari...". Parce que dans ce genre de comportement, il y a surtout beaucoup d'égoïsme. C'est peu faire cas des aspirations ou des désirs ou des attentes de l'autre. Aimer, c'est à deux que ça se passe. 

        L'amour n'est surtout pas un jeu pour moi (déjà, un jeu, ça suppose qu'il n'y ait que du plaisir, et l'amour fait aussi pleurer). Surtout une bataille où la personne convoitée n'aurait qu'à attendre dans son coin qu'un duel se termine pour élire le vainqueur. Je partage globalement ce que tu dis, quant la façon dont s'installent l'amour et l'âme sœur. 

        Re-re-bises... Je vois que je ne suis pas le seul à veiller tard parfois ! Merci en tout cas pour cet échange.

        Fabrice

        (quant au bonheur, en vrai, je l'ai trouvé... Mais s'il ne fallait écrire QUE sur ce que j'ai, ce serait quand même vite lassant, à force, d'autant que raconter ma vie, et rien que ma vie, franchement, ça ne me branche pas, même si forcément elle m'inspire aussi).

    15
    Samedi 17 Mars à 03:07
    kprice
    Merci de ta réponse qui « rassure » ;)
    Bisous et bon reste de nuit :)
      • Samedi 17 Mars à 03:14

        Je voulais dire : surtout PAS une bataille où la personne convoitée, etc.

        Bon, tu es rassurée, mais moyennement, entre guillemets, quoi ! Hahaha

        Oui, il est plus de 3h, et je suis encore debout !!! Bon, c'est samedi, ça sera moins agité en matinée, je pourrai dormir plus tard. Mais pas trop tard, parce que l'après-midi, lui, n'est pas prévu pour être calme ! happy

        Bises, bon reste de nuit à toi de même wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :