• Le tiroir aux photos

     

     

    Dans ce tiroir sont rangés les textes suivants, que m'ont inspirés des photos trouvées sur Internet :

       

        Impatiences

        La captive

        La promesse

        Les manèges de l'été

        Mets ta belle robe

     

  •  

    La bête est là, toujours tapie

    Sous nos espoirs gaiement ailés ;

    L'attente est comme une toupie

    En mal de tours incontrôlés ;

     

    Des tours sans fin, jusqu'à l'ivresse,

    Sur les manèges de l'été.

     

    La fête veut tomber les masques

    Qui nous étouffent l'horizon ;

    La vie a soudain soif de frasques,

    Sans doute plus que de raison ;

     

    Chacun quitte sa forteresse

    Pour les manèges de l'été.

     

    La quête du soleil se joue

    Le long des chemins refleuris ;

    D'une caresse sur la joue,

    La brise excite les esprits ;

     

    Une musique enchanteresse

    Prend les manèges de l'été.

     

    Allons plonger dans les eaux vives

    Où se mire la Liberté,

    Ouvrons à nos aubes captives

    Le ciel de la légèreté,

     

    Mais que prudence ne régresse

    Sous les manèges de l'été !

     

     

     

     

    Les manèges de l'été

     

     

     

     

    Les manèges de l'été

    21161 © 2021


    11 commentaires
  •  

    Bien sûr, la campagne est splendide

    Dans son costume smaragdin,

    Et Phébus, qui n'est plus timide,

    Courtise les fleurs du jardin.

     

    Bien sûr, papillons et mésanges

    Tracent des cerceaux enjoués

    Sur le grand tableau bleu des anges ;

    Les brouillards sont désavoués.

     

    Bien sûr, le doux refrain qu'Éole

    Sifflote enchante tout le pré,

    Et l'abeille, en son alvéole,

    Voit la vie en rose et doré.

     

    Mais la maison fait grise mine.

    Elle attend toujours ses enfants ;

    Les deux aînés, la benjamine,

    Leurs jeux et rires triomphants.

     

    Bien sûr, nous brûlons d'impatience

    De retrouver les bruits heureux,

    La musique de l'insouciance,

    Le goût des dîners chaleureux...

     

    * * *

     

    La menace qui fanfaronne

    Rend plus obscurs les lendemains ;

    Covid a toujours sa couronne

    Qui plane sur tous les chemins.

     

     

     

     

    Impatiences

     

     

     

     

    Impatiences

    20580 © 2020


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique