• Les rides

    Cette ride au coin de l’œil,

    Que tu ne sais que maudire,

    Est l'empreinte qu'un sourire

    Aura laissé sur le seuil

    De la porte de ton âme.

    En ferais-tu tout un drame ?

     

    Cette ride au premier plan,

    Qui t'atterre et te désarme,

    Est le lit que chaque larme

    Aura creusé, ruisselant

    D'une joie ou d'une peine.

    La trouves-tu si vilaine ?

     

    Si sur le papier glacé,

    Par cette gomme notoire,

    Les témoins de ton histoire

    Ont disparu, trépassé,

    Ton beau miroir, intraitable,

    Te prédit l'inéluctable.

     

     

     

     

    Les rides

    10148 © 2018

    « La captiveTu sens la mort »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Mars à 01:48
    colettedc

    Oui, devant ce miroir, la réalité surgit là, face à nous et, on ne peut la négocier !

    Bon dimanche Fabrice !

    Bises♥

      • Mardi 20 Mars à 00:23

        Il est, apparemment, toujours possible de tricher, mais alors un tout petit peu (et souvent pour un résultat discutable).

        Merci Colette, bon mardi désormais. Bises.

        Fabrice

    2
    Dimanche 18 Mars à 07:41
    Chantal

    Bonjour Fabrice..oh comme tu as raison...comme il est beau, ton texte !

    Je ne sais pas comment il fait chez toi, mais ici Il neige tout fin mais ça tient !

     C'est une journée qui ici s’annonce glacial, on a même pas un peu de soleil et il fait très froid, il gèle à pierre fendre - 4 ! Je te souhaite un magnifique dimanche. ♥

      • Mardi 20 Mars à 00:24

        Il a neigé toute la nuit de dimanche à lundi, résultat une neige qui avait tenu jusqu'en début d'après-midi lundi. Mais le froid est toujours là, et on annonce -2°C ce mardi matin.

        Merci de ta visite. Bises.

        Fabrice

    3
    Dimanche 18 Mars à 08:28
    LADY MARIANNE

    les rides témoins de notre vécu !
    on peut tricher avec les mots mais pas avec le corps-
    c'est très bien dit-  vu comme ça j'accepte mieux mes rides !!
    merci docteur !! je vous dois combien-
    bisous- bon dimanche-

      • Mardi 20 Mars à 00:26

        Oui, comme tu dis, témoins de notre vécu. De toute façon, mieux vaut les accepter, sinon, ça vire à l'obsession et l'obsession peut rendre fou. 

        Docteur, moi ? Oh la la ! Viens en privé que je te dise la somme, je prends cher ! Très cher ! Hahaha

        Bises, belle semaine. Merci Lydie.

        Fabrice

    4
    Dimanche 18 Mars à 09:25

    la première ride fait mal, c'est que la jeunesse nous allait si bien ... puis viennent les autres qui nous sillonnent de part et d'autre tout le visage ... on leur trouve des raisons ... mais en fermant les yeux, c'est sa fraîcheur qui nous revient comme un sourire au vécu de la vie ...

    amitié .

      • Mardi 20 Mars à 00:27

        Je ne sais même pas si l'on se rend compte vraiment de la venue de la première. J'ai un peu l'impression qu'on découvre soudain, un matin, qu'on a des rides, et pas qu'une, et on réalise alors que la jeunesse fout doucement le camp... On n'y peut rien.

        Bises et merci, Marie-Claude.

        Fabrice

    5
    Dimanche 18 Mars à 09:30

    Garder un coeur jeune et joyeux, un esprit  tonique et plein de projets en tête, c'est plus important que de regarder ses rides

      • Mardi 20 Mars à 00:28

        C'est parfois sans doute plus facile à dire qu'à faire, mais je suis complètement d'accord, Gazou.

        Merci à toi.

        Fabrice

    6
    Dimanche 18 Mars à 10:38

    Les rides sont la mémoire de nos joies et de nos peines pourquoi vouloir les effacer à tout prix .

    Bravo j'aime beaucoup la façon dont tu en parles 

    Bonne journée 

    Bises 

      • Mardi 20 Mars à 00:30

        On vit dans une époque qui fait la part belle au jeunisme, la loi de l'apparence lisse fait rage, d'où la difficulté pour beaucoup à accepter les sillons du temps qui passe. Il n'en demeure pas moins - selon moi - que vouloir les effacer est une erreur.

        Belle journée de ce mardi, Gisèle. Bises.

        Fabrice

    7
    Dimanche 18 Mars à 12:11
    eMmA MessanA

    Il m'arrive de réfléchir devant le miroir, comme tout le monde...

    Le griffes du temps ne m'épargnent plus, mais qu'y pouvons-nous ? Pour rien au monde je ne voudrais les gommer. Elles sont mes souvnenirs que je garde jalousement. Et puis, je n'ai pas le temps deme lamenter, alors jouons de nos rides comme autant de couleurs du temps !

    Beau dimanche à toi, à tous.

    Ici le ciel est bleu et les oiseaux chantent, multicolores.

    Bises d'eMmA

      • Mardi 20 Mars à 00:32

        J'aime, eMmA, ta façon de parler du temps qui n'épargne aucun visage. Il faut faire avec, et il y a des combats plus utiles à mener qu'une guerre contre les rides. Les crèmes et le bistouri ne doivent qu'atténuer OU donner l'impression d'atténuer, mais ne sont sûrement pas la panacée.

        Bises, merci et bon mardi à toi. C'est la date officiel de la venue du printemps, mais l'air est encore bien hivernal. 

        Fabrice

    8
    Dimanche 18 Mars à 12:20

    Bonjour Fabrice,

    Voilà de beaux heptasyllabes.

    Je suis certain que les rides me parlent plus à moi qu'à toi... mais ça viendra !

    La début de ta troisième strophe est un peu trop "hermétique" à mon goût (papier glacé, gomme), mais ce n'est que mon goût...

    Techniquement, je bute sur les rimes 'plan' et 'ruisselant'. dans "La Captive", 'nuit' et 'ennui' étaient admissibles étant donné la rareté des rimes en 'nui' ou 'nuit', mais ce n'est pas le cas pour 'lan' et 'lant'. Allez, au travail...

    Bon dimanche.

      • Mardi 20 Mars à 00:35

        Oui, ça viendra, et je pense qu'à mon âge, on peut déjà déceler quelques rides au coin de mon sourire. C'est la vie.

        Je comprends ce que tu dis des rimes "plan" et "ruisselant", mais je ne voulais pas alourdir avec un trop plein de participes présents (pour avoir la rime en "lant").

        Bon mardi à toi, et merci pour tes remarques.

        Fabrice

      • Ed
        Mardi 20 Mars à 08:13

        Bonjour Fabrice,

        Je suis d'accord avec toi, les participes présents sont à utiliser avec parcimonie.

        Bonne journée.

      • Jeudi 22 Mars à 14:04

        Oui, avec parcimonie, même si parfois, le choix se restreint.

    9
    Dimanche 18 Mars à 14:41
    Renée

    On a beau dire et ton poème bien que beau ne m'empêche pas de trouver mes rides vilaines........grrrrr que c'est moche de vieillir! Bisous

      • Mardi 20 Mars à 00:36

        Je comprends ce que tu dis, Renée, mais je pense aussi que même si tu les trouves vilaines, ces rides, tu sais très bien faire avec et ça ne t'empêche pas de rire encore (quitte à aider le temps à en creuser d'autres).

        Bises et merci à toi.

        Fabrice

    10
    Lundi 19 Mars à 07:29
    Chantal

    Bonjour Fabrice

     Je te souhaite un doux lundi ici au lever du jour on avait un beau ciel clair, mais là ça change, les nuages arrivent, et il fait encore très froid,   je ne sais vraiment pas ce que nous réserve ce début de semaine ! 

    Je vais aller faire mes courses de la semaine et manger ce que Phil n'aime pas ! Il est de nouveau a Francorchamps pour la semaine !

    Bisous mon ami et a demain !

      • Mardi 20 Mars à 00:38

        Ainsi, Chantal, tu profites de l'absence de ton mari pour cuisiner tout ce qu'il te plaît. Alors, bon appétit ! Et merci pour cette visite amicale qui me fait  toujours plaisir (même si le temps qui me manque m'empêche d'être assidu chez tout le monde).

        Bises.

        Fabrice

    11
    Lundi 19 Mars à 09:04

    Coucou Fabrice... Un très beau texte ! Oui, les rides représentent nos joies, nos peines, il faut les accepter, elles font partie de nous, de notre histoire. Belle journée. Bises

      • Mardi 20 Mars à 00:39

        On ne le dira jamais assez, Fanfan, rides de l'âge ou d'expression, elles sont là, mais gardons le sourire entre deux averses.

        Belle journée. Merci, bises.

        Fabrice

    12
    Lundi 19 Mars à 10:27

    On peut aussi penser que les rides sont l aporte ouverte sur la sagesse et l'expérience ............

    Bonne semaine Ami Fabrice sous la neige * Et nous plein soleil !

    Bisous

      • Mardi 20 Mars à 00:40

        Ah, Ghislaine, ton commentaire sent la sagesse dont devraient s'inspirer tous les "ridophobes" Hahaha... (eh oui, j'invente un mot)

        Belle semaine également. Le soleil est absent mais l'hiver est tenace, cette année. Bises.

        Fabrice

    13
    Lundi 19 Mars à 14:22

    Sous un visage sans rides

    se cache un cœur aride

    Ah...la peau lisse..

    appellez la police

    voilà un menteur, un voleur

    il vous brisera le cœur

    le regard qui ment

    aucun senti-amant

     

    Câlinsss!!!

      • Mardi 20 Mars à 00:42

        Quand on regarde certains visages remodelés, qui ont perdu leurs expressions les plus élémentaires, on a vraiment le sentiment d'un masque posé par-dessus, les traits sont figés, le sourire en pâtit. C'est très dommage, finalement. La peau lisse, oui, mais à quel prix ?!

        Bises et merci Claire.

        Fabrice

    14
    Lundi 19 Mars à 22:29

    Gardons sur nos visages les rides des rires, oublions celle des larmes qui laissent voir notre âge…
    Souchon le chante : 30 ans, l’âge mûr où l’on s’aperçoit que l’on ne peut plus compter sur l’élasticité du tissu c’est sûr !
    Oui, les rides, il faut en rire tant que l’on peut les voir.

    Texte ciselé par un orfèvre !

    Bonne nuit !

      • Mardi 20 Mars à 00:44

        Je suis d'accord, Étienne, à ceci près qu'on ne peut rien oublier, pas plus les rides rieuses que les rides pleureuses. Toutes font partie de notre histoire. Renier les unes, c'est renier la moitié de ce que nous sommes.

        Merci à toi. Bonne nuit de même.

        Fabrice

    15
    Mardi 20 Mars à 07:06
    Chantal

    Bonjour Fabrice ..

     Je te souhaite un excellent mardi ici au lever du jour on avait un beau ciel clair, mais, les nuages arrivent, et il fait encore très froid,   je ne sais vraiment pas ce que nous réserve ce début de printemps !

    Bisous mon ami et a demain !

      • Jeudi 22 Mars à 14:02

        C'est simple, Chantal, le printemps n'est pas pour maintenant. On nous annonce du temps perturbé pour toute la semaine prochaine encore, et sans doute les jours après, alors tu vois...

        Mas patience, patience... Plus en retard il sera, meilleurs il nous apparaîtra.

        Bises à toi.

        Fabrice

    16
    Réjane
    Samedi 31 Mars à 10:43

    Inéluctables, les rides, on va dire qu'elles ont "plus ou moins" de charme, c'est sans doute la première la plus difficile à accepter, après, on s'habitue. Les pessimistes y voient la vie qui s'en va, les optimistes disent qu'on peut y lire toutes les belles histoires d'une vie, j'opte pour l'optimisme, bien sûr :)

      • Mardi 3 Avril à 23:09

        D'autant, chère Réjane (et j'en suis persuadé), l'optimisme aide à paraître jeune plus longtemps, donc c'est que du bénéfice. 

        Merci à toi de t'être arrêtée longuement sur mon blog, pour lire tout ce que tu avais raté. Je t'embrasse.

        Fabrice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :