• Madame

     

    Qu'imagines-tu, mon garçon,

    Tous les mâles qu'elle butine

    Doivent jouer à sa façon ;

    Gare à celui qui cabotine !

     

    Sur les planches de son désir,

    Elle dirige, elle domine,

    Contente-toi de son plaisir,

    Lequel à sa guise chemine ;

     

    Ne lui parle jamais d'amour,

    Ça l'irrite quand elle dîne ;

    Ne lui fais même pas l'humour,

    Car Madame hait qu'on badine.

     

    Sois souple, docile, muet,

    Mets du sourire à ta bobine,

    Prends le vent comme le bleuet,

    Ne trafique aucune combine...

     

    Si tu refuses le marché,

    Va-t'en siffler sur la colline,

    Sinon, jouer à chat perché

    Avec Rose, Anne et Caroline !

     

    Si tu veux un amour posé,

    Séduis sa meilleure copine,

    Si tu rêves d'être épousé,

    Compte plutôt sur Philippine...

     

    Qu'imaginais-tu mon garçon,

    Madame hait la seccotine !

    L'homme est pour elle un échanson

    D'un soir, une simple tétine.

     

     

     

     

    Madame   Madame

    20750 © 2020

    « Courant de vieLe danger »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Juin à 20:49

    Bonsoir Fabrice, en bref les hommes sont pour elle comme une cigarette, l'un après autre, pas prête à se mettre en cage avec l'un d'eux...  alors pour une vraie histoire de coeur Philippine me semble plus posée ,-) douce soirée, bises

    2
    Lundi 29 Juin à 03:16
    colettedc

    Oh ! Cette Madame ne vaut pas son pesant d'or ; alors que Philippine  le semble, au contraire.

    Bonne semaine Fabrice !

    Bises♥

    3
    Lundi 29 Juin à 07:16

    Bonjour Fabrice

    Que voilà un joli poème pour mon atelier, je t'en remercie..

    Cette Madame vaut le détour dis donc !!

    Merci Fabrice de ce beau partage !

    Embrasse Paris pour moi !!

    Gros bisous 

    4
    Lundi 29 Juin à 09:14
    daniel

    Une dominatrice…..Que dis je !......Une consommatrice !

    5
    Viviane
    Lundi 29 Juin à 13:05
    Viviane

    Bonjour Fabrice,

    Madame sait ce qu'elle veut ... et ce qu'elle ne veut pas ! Vaut mieux s'y plier ou passer son chemin.

    Tu la dépeins comme elle se montre ... sans concession.

    Bravo pour ce défi sous forme de portrait sans fard ... "Madame" apprécierait sans nul doute.

    Bises et bonne journée Fabrice

    6
    Lundi 29 Juin à 14:16

    Une madame que tu décris parfaitement ici cher Fabrice, bonne journée

    7
    Lundi 29 Juin à 15:56
    Renée

    Rien que le titre me fait penser à Brel est sa chanson Madame promène.....Madame vit sa vie! Je serais absente peut-être jusqu'à dimanche je te souhaite donc bonne semaine. Bisous

    8
    Lundi 29 Juin à 16:11

    Madame promène son cul sur les remparts de Varsovie  ... il en est un autre que toi à s'y être brûlé !

    butine donc mon ami ...c'est toujours ça de pris !

    amitié .

     

    9
    Lundi 29 Juin à 21:25

    Une femme qui ne s'en laisse pas conter, légère peut-être, facile sans doute.
    Indépendante sûrement.
    Si elle consomme, c'est qu'elle trouve à consommer.
    Heureux hommes!

    J'aime beaucoup.
    Bises poète.

    10
    Mardi 30 Juin à 14:46

    Un courant de Brel passe dans ton poème.... Madame.. elles ne sont pas toutes comme elles !

    11
    jak
    Mardi 30 Juin à 15:26

    Miss  Nitouche     n’aime pas la séccotine , ne s’en sert jamais pour ses rustines, ni même pour ses tétines

    12
    Mercredi 1er Juillet à 09:13

    Défi relevé : mention très bien.

    13
    Mercredi 1er Juillet à 15:42

    tu as l'art de jouer avec les mots...

    J'ai bien aimé ton dernier commentaire

    14
    Jeudi 23 Juillet à 08:44

    Pauvre garçon il vaut mieux qu'il parte le plus rapidement possible !

    ;)

    cricket

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :