• Là, sur le fil tout neuf de ton prochain collier,

    Une première perle entre et se met en place ;

    Elle est de la couleur des aurores de glace

    Portant ce blanc bleuté qui nous est familier.

     

    Il faut le temps qu'il faut pour tailler chaque perle ;

    Environ trente jours, un peu plus, un peu moins.

    Chaque collier fini luit des douze témoins

    D'un âge qui se perd dans les plumes d'un merle.

     

    Mais n'y pense donc pas ! L'an n'est qu'à son début ;

    Attrape Valentin, fais danser l'hirondelle,

    Croque bien la cerise..., avant que sa chandelle

    Ne soit morte au sommet d'un Nordmann au rebut ! 

     

    S'il faut le temps qu'il faut pour tailler douze perles,

    Moi, je te les souhaite empreintes de beauté ;

    Que l'ouvrage achevé fasse ta fierté

    Et qu'il rende jaloux le plus moqueur des merles !

     

     

     

     

    * * * * * * * * * * * * 

    Je vous souhaite, à tous, une bonne année.

    Et de belles perles à inventer, trouver, façonner, tailler, enfiler, tout au long de 2019.

    Les circonstances m'auront un temps éloigné de vous, mais sachez-le, c'étaient des circonstances heureuses et positives.

    Merci infiniment pour vos pensées, messages et gentils mots reçus.

    À très vite.

    Fabrice.

     

    Bonne année

    10419 © 2018


    18 commentaires
  • Elle joue à la maman, Luce,

    Son baigneur emmitouflé

    Dans ses bras de petite puce ;

    Elle prend son rôle à cœur.

     

    Lorsque sa mère lui demande

    Comment l'as-tu appelé ?

    Elle adopte des airs de grande,

    Lâchant sur un ton moqueur :

     

    Dix fois que je te le répète,

    Tu perds la tête !

    C'est une fille, comme moi.

    Elle a les yeux bleus, comme moi.

    Les cheveux bouclés, comme moi.

    Et les joues rose, comme moi.

    Alors, c'est une mini moi ;

    Mini Luce, ça fait : Lucette.

    Hein que Lucette,

    Elle me ressemble, hein, pas vrai ?

    Regarde un peu si c'est pas vrai...

    Sauf que moi je n'ai plus de couche,

    Ni de tututte dans la bouche !

     

     

     

     

    Parole de Luce !   Parole de Luce !

    écrit pour la cour de récré de Jill Bill

    10408 © 2018


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires