• Un oiseau, sur la branche,

    A trillé tout le jour.

    Voici que se déhanche,

    Au-dessus de la cour,

    En nuisette marine,

    La veuve du soleil.

     

    Un escadron débarque

    En uniforme d'or

    Pour veiller le monarque ;

    Le grand bazar s'endort

    Sous l’œil de la tzarine,

    La veuve du soleil.

     

    L'oiseau ferme son arbre,

    Son ramage s'éteint ;

    Un silence de marbre,

    Revenu du lointain,

    L'air de rien, endoctrine

    La veuve du soleil.

     

    C'est l'heure qu'un poète

    Choisit pour s'arracher

    À sa torpeur muette ;

    Il espère coucher

    Sur sa page ivoirine

    La veuve du soleil.

     

    Un autre oiseau hulule.

    Un chien hurle à la mort.

    Un saule en pleurs pendule

    Au vent du nord qui mord.

    Pourtant, rien ne chagrine

    La veuve du soleil.

     

    Le poète s'empresse

    De tendre un traquenard

    À la belle négresse,

    Qui tombe dans son art ;

    Voici mise en vitrine

    La veuve du soleil.

     

    Quand l'aube doit renaître,

    Le roi ressusciter,

    L'oiseau bleu se remettre

    À triller, à chanter,

    Par le levant citrine,

    La veuve du soleil,

    Quoi qu'imagine et fasse

    Le poète, s'efface.

     

     

     

     

    La veuve du soleil

    10368 © 2018


    12 commentaires
  • Si Jeanneton fait celle

    Qui préfère ignorer

    Tous ceux qu'elle ensorcelle,

    Les laissant l'implorer

    Pour du vent, pour du beurre,

    C'est n'est pas par plaisir ;

    Si son regard demeure

    Insensible au désir

    Des gars sur son passage,

    Ce n'est pas que son cœur

    Est froid sous son corsage,

    Ce n'est pas que son cœur

    Est raisonnable et sage...

     

    C'est qu'en fait elle craint

    Les foudres de son homme ;

    Si jamais elle enfreint

    La règle, il la dégomme !

     

    Eusebio le tout doux

    Se transforme en vrai diable

    Cruellement jaloux

    Dès qu'un soupirant fiable

    Course sa Jeanneton

    Qui s'appelle pas touche.

    Lui, qu'on dit vieux croûton,

    En a dans la cartouche !

    Du jour au lendemain,

    Son ex-femme est partie,

    Laissant là leur gamin...

    Son ex-femme est partie ?

    Qui l'a vue en chemin ?

     

    Admettez commissaire

    Que ça vous trouble autant

    Que moi ; soyez sincère,

    Et surtout compétent !

     

     

     

     

    Intime conviction   Intime conviction

    pour la cour de récré de Jill Bill

    10358 © 2018


    13 commentaires