• Tête de potiron

    J'étais roux, j'étais rond,

    Souvent le dernier de la classe...

    Jusqu'à mes dix-huit ans,

    Je pataugeais dans la mélasse.

     

    Tête de potiron,

    Qu'on me surnommait au village...

    Pas si simple, à sept ans,

    De se sentir en décalage !

     

    J'étais le laideron,

    Pire ! Une erreur de la nature !

    Mes parents maltraitants

    Me choyaient à coups de ceinture.

     

    C'était lui, le fleuron,

    Le préféré de la famille,

    Le plus beau pour longtemps,

    Mon cadet blondinet, Camille.

     

    Moi, j'étais le mouron,

    Le souci, le bâtard, le chancre,

    Sans bac à dix-huit ans,

    Petit vaurien, graine de cancre...

     

    Chaque fois qu'un juron

    Imprimait en moi son empreinte,

    Les lendemains chantants

    S'éloignaient, semblaient hors d'atteinte.

     

    J'étais roux, j'étais rond,

    Timide, et n'attirais personne

    Jusqu'à mes vingt-sept ans.

    Puis, un jour, j'ai quitté l'Essonne...

     

    Tête de potiron,

    Moins rond, presque chauve, a su plaire

    Aux yeux si consentants,

    Si bleus, d'une fille exemplaire.

     

    Je m'appelle Aaron.

    J'habite Porte d'Italie.

    Je viens d'avoir trente ans.

    Demain, j'épouse Nathalie.

     

     

     

     

    Tête de potiron   Tête de potiron

    écrit pour la cour de récré de Jill Bill

    10388 © 2018

    « Le scoop du curéGonflée »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Octobre à 00:08

    Bonjour élève Fabrice, pauvre gosse dont on n'a que faire... et l'autre-là, le chouchou, dire qu'il y a des parents ainsi ! Heureusement que la vie, plus tard, offrit une "belle" revanche en la personne de Nathalie... Aaron sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-) 

    2
    Mercredi 17 Octobre à 04:20
    colettedc

    Pauvre Aaron, alors qu'on en a seulement pour Camille, hélas ! 

    Du bonheur avec ta Nathalie ! 

    Bravo Fabrice et bon mercredi !

    Bises♥

    3
    Mercredi 17 Octobre à 05:51
    Une belle poésie aux rimes si bien choisies
    Bravo Fabrice
    Et heureuse de la belle revanche sur la dure jeunesse d’Aaron
    4
    Mercredi 17 Octobre à 08:01

    ils sont nombreux ces roux un peu trop ronds ... quel bel hommage à l'espoir tes mots écrivent là !

    amitié .

    5
    Mercredi 17 Octobre à 08:21

    Bel hommage à tous ces Aaron délaissés par la famille ou la socièté !

    Bisous Fabrice

    6
    Mercredi 17 Octobre à 08:35

    Vive Aaron, la vie est belle !

    7
    Mercredi 17 Octobre à 11:08
    celestine

    C'est beau comme le pitch d'un roman...il ne reste plus qu'à l'écrire.

    « La revanche du potiron » serait un bon titre ;-)

     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    8
    Mercredi 17 Octobre à 12:07

    Bravo Fabrice.... Ton Aaron a fini par trouver chaussure à son pied.

    Bises et bon mercredi

    9
    Mercredi 17 Octobre à 13:59
    Renée

    Coucou Fabrice alors fini ce déménagement? 

    Bravo pour le poème et a Aaron qui a enfin trouver sa chance. Bisous bisous

    10
    Mercredi 17 Octobre à 16:26

    Un poème magnifique... qui conte à merveille le scandale des enfants mal-aimés... Heureusement, il y a Nathalie ! 

    Bisous

    11
    Jeudi 18 Octobre à 10:28

    Bravo Fabrice  , un fléau que ce manque d'amour parental heureusement dans le cas d'Aaron Nathalie est arrivée .

    Bonne journée 

    Bises 

    12
    Jeudi 18 Octobre à 22:35

    Toujours croire à son étoile, tout faire pour atteindre la lune.
    Pour ne jamais rien regretter.

    Mon bonjour à ta capitale.

    13
    JAK
    Samedi 20 Octobre à 04:51

    Le mal aimé a su rencontrer le grand amour

    Très joli texte dont la chute est réjouissante

    14
    Paradisalia
    Samedi 20 Octobre à 07:49
    Une graine d'espoir ! Bises
    15
    G.Policand
    Samedi 27 Octobre à 20:15

    magnifique!

    16
    Dimanche 28 Octobre à 11:28

    Quelle superbe plume et j'adore la chute du poème , un joli pied de nez

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :