• Dis, tu m'aimes ?

     

    Serais-je un parc d'attractions ?

    Juste un plan sur ta comète ?

    Un efface-frustrations ?

    Un craquement d'allumette ?

     

    Tu me livres tes ardeurs ;

    Je t'offre ma flamme avide

    Allée à ses impudeurs

    Pour combler ta peur du vide.

     

    J'ai la crème et le gâteau

    Les meilleurs pour ta cerise,

    Le cœur grand comme un château,

    Et, ma chambre n'est pas grise.

     

    Rien ne sert de te mentir,

    Je n'ai qu'une seule crainte :

    Te voir à jamais partir.

    Que ce soit l'ultime étreinte.

     

    J'entends ce silence lourd...

    Et ce violon qui grince,

    Me souffle-t-il que l'amour

    Fera d'un autre ton prince ?

     

     

     

     

    Dis, tu m'aimes ?   

    20770 © 2020

    « Le dangerQue l'été vous soit agréable ! »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Juillet à 00:01
    Oncle Dan

    Pas de méprise, elle est éprise

    Et ce qui la caractérise

    Est qu'elle ne vit que dans la crainte

    Qu'il soit mis fin à ses étreintes

    2
    Vendredi 10 Juillet à 08:49

    Houlala, un violon qui grince !!! Quelle horreur !!

    Beau poème Fabrice pour répondre à cet atelier.........

    Comment tu vas ami des mots ?

    Paris est il toujours aussi beau ?

    Fais lui un clin d'oeil pour moi veux tu ?

    Je t'embrasse cher Fabrice

    3
    Vendredi 10 Juillet à 15:42
    Renée

    Superbe...

    Bonjour, 

    je suis en pause dès ce jour car les petits enfants arrivent dimanche, quelques préparatifs pour les occupations et, les courses!

     je ne pourraient donc pas passer sur ton blog au moins jusqu’à fin de semaine prochaine. 

    Je te souhaite un bon weekend et une douce semaine. Bises amicales 

    P.S. Désolée pour ce copier coller… Renée http://envie2.be/

    4
    Vendredi 10 Juillet à 15:55

    Ah oui quand la musique de lamour se fait grinçante il est bien légitime de se poser ce genre de questions .

    Un tres beau poème pour ce défi de Ghislaine .

    Bonne journée 

    Bises 

    5
    Vendredi 10 Juillet à 16:30

    j'entends ce violon qui grince... ouh la la pas terrible si c'est aussi un signal pour une fin programmée d'histoire d'amour

    6
    Vendredi 10 Juillet à 17:33
    daniel

    Tout est éphémère....Même l'amour, qui, si il dure, se transforme en tendresse !!

    7
    Vendredi 10 Juillet à 17:57

    Bonjour Fabrice, très réussi malgré les mots imposés qui compliquent l'exercice.

    On sait pas, on sait jamais exactement...

    8
    Vendredi 10 Juillet à 19:01

    Craquement d'allumette... flamme avide... 

    Fais attention Fabrice, à jouer avec le feu, on se brûle !

    Vois ce qui est arrivé à Notre-Dame...

    9
    Vendredi 10 Juillet à 22:41

    quand le violon grince, ce n'est pas nécessairement foutu, tout se répare même sa façon de jouer peut s'améliorer !

    amitié .

    10
    Samedi 11 Juillet à 01:45
    colettedc

    Un très beau poème qui relève magnifiquement ce défi, Fabrice !!! 

    Mais, silence sourd, violon qui grince ... ouf !!! ...

    Bises♥

    11
    Samedi 11 Juillet à 15:21

    Vivre l''amour dans une telle angoisse,, c'est terrible...Mai ce n'est qu'un défi, fort bien réussi

    12
    Dimanche 12 Juillet à 09:16

    Toujours le eu de l'amour : c'est celle ou celui qui aime le plus qui souffre de l'incertitude d'être autant aimé en retour . Très beau texte . Bon dimanche

    13
    Jeudi 23 Juillet à 08:39

    Beau message plein d'angoisse cependant avec la peur toujours de perdre l'autre à tout instant ...

    Défi superbement réussi !

    Les mots sont insérés subtilement ... ils glissent  ! je tire mon chapeau !

    cricket

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :